PARTAGER

Devant plus d’un millier d’étudiants, le créateur du réseau social a été très clair sur ses ambitions. Selon lui, l’Inde est désormais le « marché le plus important pour Facebook ».
Après la Chine, où il s’est rendu une fois de plus pour tenter d’amadouer les autorités de Pékin qui interdisent toujours Facebook, Mark Zuckerberg s’est arrêté en Inde. Si le séjour a commencé mardi comme celui d’un touriste ordinaire s’émerveillant devant le Taj Mahal, il a pris ce mercredi le ton d’une opération de séduction.
Se prêtant à Delhi au jeu des questions-réponses avec plus d’un millier d’étudiants dans le domaine des hautes technologies, le créateur du réseau social a été très clair sur ses ambitions. « Nôtre mission et de connecter tout le monde sur la planète, et nous ne pouvons pas le faire sans le deuxième plus grand pays du monde » a en effet expliqué Mark Zuckerberg.

 

Et de fait, à défaut de pouvoir s’engouffrer sur le marché chinois, l’Inde a tout pour faire rêver : dans le pays, « 130 millions de personnes utilisent Facebook (..) c’est notre deuxième plus grosse communauté » (Ndlr : d’utilisateurs) a expliqué Mark Zuckerberg avant soulignant « vouloir » le prochain milliard de personnes qui se connectera. Et d’ajouter que l’Inde est désormais « le marché le plus important pour Facebook »,désormais.

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/lLLDS9CAcLI » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

Et parmi les pistes de développement possible de Facebook dans le pays, Mark Zuckerberg a notamment évoqué celui de l’éducation. « Nous avons créé un nouveau modèle d’école en Afrique et j’espère pouvoir l’introduire en Inde également », a expliqué Mark Zuckerberg en faisant allusion notamment au programme SocialEDU, lancé en 2014 au Rwanda notamment, et qui permet aux étudiants d’avoir accès à des contenus éducatifs gratuits .

L’outil « contrôle d’absence de danger » utile à 30 millions d’Indiens

Sa présence en Inde a également été ‘occasion pour le créateur du réseau social de remettre en avant l’outil spécialement créé pour savoir si, en cas de tremblement de terre, les personnes que l’on connaît sont saines et sauves. Selon lui, l’application « contrôle d’absence de danger » aurait été utile à près de 30 millions de personnes en Inde.

Une remarque d »autant plus apprécié par son auditoire que l’Inde a été touché en début de semaine par les conséquences du  tremblement de terre qui a ébranlé le nord de l’Afghanistan et fait trembler les immeubles à New Delhi.

1 million de vues pour la photo devant le Taj Mahal

Mark Zuckerberg a commencé son séjour en Inde dans la peau d’un simple touriste qui est allé visiter le Taj Mahal et s’est émerveillé devant ce momnument qu’il a trouvé plus grand qu’il ne l’imaginait.  Et de trouver « incroyable ce que les gens peuvent construire et ce que l’amour peut conduire à faire » … Un photo très touristique qui a recueilli plus d’un million de mentions « j’aime », près de 22.000 commentaire et a été partagée 21.000 fois.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021436720541-facebook-mark-zuckerberg-fait-les-yeux-doux-a-linde-1169981.php?elKthKbvpFM21eE5.99

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here