PARTAGER

Récemment, l’acteur Abhay Deol a fait le buzz sur Internet en publiant une série de tweet où il dénonce les célébrités qui font la pub des crèmes éclaircissantes.

Le culte de la blancheur est un fléau qui touche l’Afrique et l’Asie où la blancheur n’est pas seulement un critère de beauté mais aussi un atout de réussite professionnelle. Il faut savoir que les crèmes éclaircissantes représentent plus de 60 ℅ du chiffre d’affaires des marchés cosmétiques en Inde. En effet, il suffit de regarder les pubs de la fameuse marque « Fair & Lovely » qui associe blancheur à réussite sociale. Mais cela est encore plus perturbant quand les stars indiennes comme Shah Rukh Khan, Saif Ali Khan, John Abraham, Katrina Kaif, Deepika Padukone, Shahid Kapoor, pour ne citer que quelques-uns, font la pub de ses produits. À Bollywood, le dictat de la blancheur éxiste depuis des décennies, plus l’actrice est blanche et plus elle a de chance de réussir. Prenons le cas de l’actrice Bipasha Basu qui a dû faire face au racisme dû à la couleur de sa peau. Elle fut surnommée par certaines actrices « Kali Billi » en français « Le chat noir ».

Heureusement, certaines personnalités ont eu l’intelligence de dire non au dictat de la blancheur. L’acteur Ranbir Kapoor a refusé d’endosser une crème éclaircissante, déclarant que ces produits ne font que maintenir un racisme très ancré dans la mentalité indienne. Quant à l’actrice Kangana Ranaut, elle a refusé une offre de 2 millions d’euros « quel genre d’exemple nous donnons aux jeunes ? En tant que personnage public, j’ai des responsabilités ».

Ainsi, le fait d’avoir relancé se débat peut permettre de faire bouger les choses et de lutter contre ce dictat qui non seulement perpétue une mentalité erronée et met en danger la santé de toute personne qui utilise ce genre de produit. Des associations comme « Dark is Beautiful » lancé en 2009, tentent de sensibiliser les consommateurs en dénonçant les messages mensongers et néfastes que diffusent les médias.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here